Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vies de Plateau

par Gilbert Larin 18 Juillet 2014, 09:08 Exposition

Vies de Plateau

Exposition au musée de la pointe à Callière:

Dans la suite de sa série d’exposition sur les lieux symboliques de Montréal, Pointe-à-Callière présente Vies de Plateau, une exposition qui témoigne de l'enchevêtrement des vies quotidiennes et d'une multitude de vies imaginaires à avoir contribué à l'émergence du Plateau-Mont-Royal ainsi que de l’immense force créative issue de ce quartier. Nous avons visité pour vous cette exposition hier jeudi le 17 juillet.

Réel creuset de réalisations artistiques, de réflexions intellectuelles, de changements politiques et de visions entrepreneuriales, le Plateau est emblématique de la diversité et de la vivacité culturelles de Montréal.

Un quartier créatif !
Considéré à présent comme l’un des quartiers les plus « créatifs » en Amérique du Nord, et vanté par les magazines internationaux comme un des endroits en vogue où il fait bon vivre, le quartier attire désormais les jeunes professionnels branchés, les flâneurs de banlieue et les touristes. Mais, pour qui sait y voir, le quartier porte encore en lui la trace de ce Plateau des artisans, des commerçants et des journaliers à la petite semaine. Un lieu où s’est développé une urbanité francophone coexistant avec des vagues d’immigration successives qui modifièrent la réalité culturelle québécoise. En effet, ce n’est pas la culture, mais les cultures qui sont depuis toujours le moteur du développement du Plateau-Mont- Royal.

L’inventivité des habitants du Plateau a permis au lieu, en moins de 200 ans, de convertir ses origines rurales en quartier populaire et ensuite de se métamorphoser en quartier électrisant. Cette évolution urbaine rapide a fait du Plateau-Mont-Royal l’un des foyers d’importantes transformations ayant marqué l’histoire et l’imaginaire de la ville et a permis l’émergence d’un véritable giron culturel québécois et d’une population aux origines et aux destins bigarrés.

L'identité montréalaise
Qu’il soit question de l’aménagement du quartier avec ses fameux triplex ou de ses ruelles vertes, des courants politiques qui l’on animé et qui ont été mené par des figures de proue variées (tant féministe, libéral, nationaliste, populiste, travailliste, communiste et même fasciste(!)) ou encore des mouvements sociaux qui y sont nés tel que le Refus global, le Musée raconte cette histoire récente et fascinante, celle du Plateau-Mont-Royal. L'exposition révèle une identité qui bat au rythme de ses habitants et qui s’est forgée à travers divers moments d’innovations architecturales, environnementales, politiques et artistiques. Elle trace une histoire vivante du quartier qui nous permet de comprendre d’où provient le « je ne sais quoi » qui fait du Plateau ce qu’il est aujourd’hui.

Le foisonnement culturel du Plateau
Une centaine d’œuvres et d’objets, qui vont rappeler des souvenirs du Plateau populaire ou évoquer le quartier d’aujourd’hui, sont présentées dans une scénographie contemporaine. Des oeuvres d’artistes dont certains des célèbres automatistes Jean-Paul Riopelle et Paul-Émile Borduas, ainsi que des œuvres littéraires, architecturales, théâtrales et cinématographiques, toutes issues du Plateau sont mises en valeur et en contexte, accompagnées notamment de photographies et de maquettes urbaines. Le tout habité par une œuvre inédite, soit une installation d’art numérique produite par l’artiste contemporain François Quévillon. L'oeuvre se transforme selon les écarts de données des conditions environnementales mesurées sur une période d'un an à divers endroits sur le Plateau-Mont-Royal. Elle présente aux visiteurs une vision unique du Plateau représenté en nuages de particules 3D, en mouvement et en couleurs qui traduiront l'architecture, les infrastructures et la géographie du quartier.

Ce qui m'a frappé le plus ce sont les photos qui datent des années 50 et 60 période durant laquelle j'ai grandi au 4669 rue Chambord dans le cœur du Plateau Mont-Royal qui était à l'époque pauvre et ouvrier. Ce quartier qui a abrité la jeunesse de plusieurs grands Québécois dont Michel Tremblay, Jean-Pierre Ferland sont deux exemples.

Un must pour tous les nostalgiques du Plateau.

Vies de Plateau
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page