Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Marguerite, le film

par Gilbert Larin 15 Novembre 2016, 21:51 Films

On a revu Marguerite, ici au cinéma Pine, les commentaires de sept 2015 sont encore valables. 

On a vu le film Marguerite à Saint-Raphael en France. Quand ce film arrivera au Québec, il faudra le voir absolument.

Florence Foster-Jenkins, c'est son nom, a inspiré Xavier Giannoli pour créer l'héroïne de son film Marguerite. Cette américaine née en 1868 dans une petite ville de Pennsylvanie, est passionnée de musique dès son plus jeune âge, rêve de l'étudier, s'enfuit à Philadelphie pour ce faire malgré l'interdiction de ses parents, se marie, divorce et devient enseignante et pianiste. Lorsque son père décède en 1909, elle hérite de sa fortune et l'utilise pour entamer une carrière de chanteuse. Elle fonde un club de musique, le Club Verdi, et prend des cours de chant. Oui mais voilà...

Toute une partie de sa vie, Florence a été bercée dans l'illusion qu'elle avait une belle voix et qu'elle chantait juste. Or, elle chante en réalité complètement faux et les cours qu'elle prenait n'y pouvaient rien changer. Incapable de tenir une note, sans aucun sens du rythme, elle devient néanmoins très populaire grâce au récital dans lequel elle se produit chaque année, en portant des tenues extravagantes. A la mort de sa mère, alors qu'elle est âgée de 60 ans, elle gagne en liberté grâce à ces ressources supplémentaires et fait un pari fou... Celle qui se présente désormais comme une cantatrice professionnelle et qui est persuadée d'avoir un talent immense - les rires qui accompagnent les représentations ne sont pour elles que des réactions de jalousie- choisit elle-même ceux qui composent le public de ses spectacles et fait le choix d'être rare. Elle cède cependant aux ferveurs en se produisant pour un concert exceptionnel au mythique Carnegie Hall de New York en 1944. Les billets se vendent comme des petits pains et elle est pour la première fois exposée publiquement, face à des stars de l'époque mais aussi des journalistes. Les réactions sont très dures à son encontre, la femme alors âgée de 76 ans est dévastée. Elle meurt un mois plus tard des suites d'une crise cardiaque. Son coeur a-t-il laché en découvrant la vérité ? Même si Marguerite s'inspire réellement d'elle, Xavier Giannoli se défend d'avoir réalisé un biopic : "C'est une évocation libre d'un personnage ayant réellement existé. C'est assez comparable pour le travail que j'avais fait pour A l'origine : je commence par une enquête fouillée, je me document énormément, puis j'écris une histoire romanesque en en parlant avec ma complice Marcia Romano pour trouver les lignes de force de l'histoire. L'important, c'est d'avoir un regard personnel, de proposer un point de vue sur la vérité humaine qui s'exprime dans un destin aussi original... et après de se sentir libre d'en faire du cinéma."

Florence Jenkins, cette américaine qui a vraiment ecistée et qui a inspirée le personnage de Marguerite dans le film Français.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Haut de page