Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

22 juillet , film

par Gilbert Larin 21 Octobre 2018, 08:56 Films

J'ai vu sur nextflix le film 22 juillet relatant les événements du 22 juillet avec une série de comédiens norvégiens inconnus dessous:  Thorbjørn Harr, Anders Danielsen Lie, Jon Øigarden. CE film relate comment l'ultra nationaliste, nazi, Anders Behring Brevick a réussi dans la même journée à faire sauté les bureaux adjacents au bureau du premier ministre ( 8 morts et 15 blessés) pour ensuite se diriger vers l'île d'Utøya où quelques centaines de jeunes se préparent au retour scolaire. Ayant décidé qu'Ils étaient fils et filles de l'élite, ils devaient mourir . Il en tua près de 69 et en blessa plus de 30 en était camouflé en officier de police il pouvait approcher les jeunes plus facilement. Encore une démonstration que le droite ne nous a jamais rien apporté que souffrance et misère.

 

Ce n'est pas un film "cute" mais plutôt un must à voir surtout par les gens qui ne savent pas la distinction entre la droite et la gauche. 

Synopsis:

Quand il s'agit d'adapter un fait réel au cinéma, Paul Greengrass - autrefois documentariste de guerre - sait de quoi il parle puisqu'on lui doit "Vol 93", "Green Zone", "Bloody Sunday" ou "Capitaine Phillips". Avec "Un 22 juillet", le réalisateur de la saga "Bourne" traite de l'attentat survenu en Norvège en 2011 et de ses conséquences politiques et sociales dans un grand film de près de 2h30 en suivant le destin de quelques protagonistes (un survivant, le Premier Ministre, l'avocat et le terroriste lui-même) avec une précision chirurgicale dans la description des faits, c'est bien simple, l'attaque est d'une violence insoutenable et la suite est aussi dure qu'émouvante, le tout porté par un casting intégralement norvégien complètement inconnu en France ce qui aide notamment dans l'identification du spectateur envers les personnages, surtout qu'ils sont tous très bons. Malgré le sujet, Greengrass n'oublie pas qu'il fait du cinéma et le film est visuellement très réussi, en adéquation avec la violence du fond. Bref, malgré sa dureté, "Un 22 juillet" est un film nécessaire, aussi intelligent qu'émouvant, un chef d'oeuvre!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page