Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le survivant (de la prison de Tuol Sleng), livre

par Gilbert Larin 27 Janvier 2019, 09:34 Livres

Durant mon voyage en Thaïlande et au Cambodge, j'ai visité la prison Tuol Sleng (aussi nommée S21)  des Khmers rouges à Phnom Penh et j'y ai rencontré deux des survivants de la prison de Pol Pot, Bou Méng et Chum Mey. J'ai acheté de ce dernier un petit livre racontant son histoire et son cruel passage dans la prison de Pol Pot. Ils ont été libérés quand les vietnamiens ont défait Pol Pot et se sont emparés de Phnom Penh le 7 janvier 1979. Pendant la période du 17 avril 1975 au 7 janvier 1979, les Khmers rouges ont exécutés 1,9 millions de leurs congénères et les ont enterré dans des fosses communes qu'on nomme aujourd'hui les "killing fields" . J'ai visité le killing Field de Choeung Ek à environ 15km de Phnom Pehm qui servait de charnier à la prison de Tuol Sleng. 

Je ne vous cacherai pas que les deux visites et ces rencontres ont été remplies d'Émotion. Je ne crois pas que ce livre soit disponible au Québec mais je voulais quand même mentionné cette lecture fort intéressante des la période Khmer rouge au Cambodge. Un guide me disait qu'il faudra un siècle pour que le Cambodge s'en remette. Avec 1,9 millions de morts, chacun des Cambodgiens vivant aujourd'hui connaît quelqu'un de proche qui a été passé par les armes des Khmers rouges. 

 

On ne peut passer par dessus l'occasion de rappeler à nos congénères que ces horreurs ont existées et qu'il faut être vigilant pour ne pas que cela se reproduise. 

Je vous met plus bas le lien avec mon blogue de voyage où vous trouverez plus de photos et d'informations. 

Prison S21, Chum Mey et Bou Méng
Prison S21, Chum Mey et Bou Méng
Prison S21, Chum Mey et Bou Méng

Prison S21, Chum Mey et Bou Méng

Stuppa de Choeung Ek, 9000 ossements (identifiés) y sont entreposés
Stuppa de Choeung Ek, 9000 ossements (identifiés) y sont entreposés

Stuppa de Choeung Ek, 9000 ossements (identifiés) y sont entreposés

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Haut de page