Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent

par Gilbert Larin 30 Octobre 2020, 08:15 Série télé

En cette période morne et plutôt couleur gris pandémie, il nous faut nous divertir malgré les interdictions et gestes barrières et il faut faire et il ne faut pas faire. Eh bien dilatons nous la rate avec deux séries de Radio-Canada. Il est rare que je fasse des critiques avant d'avoir terminé une série, un reportage ou un film. Cependant il faut dire que les deux séries Les mecs et C'est comme ça que je t'aime valent la peine qu'on fasse même un détour pour les regarder. Ces deux séries font partie de la programmation régulière de Radio-Canada ou peuvent être regardées en rafales sur tou.TV extra. 

J'ai regardai 2 épisodes de chaque séries et ma rate a pris du volume comme jamais. Rire aux éclats devant certaines scènes, sourire dans d'autres, mais jamais un moment morne ou triste. Nous avons ici une belle brochette de comédiens, encourageons-les en riant avec ou d'eux. Il ne faut pas manquer le personnage de René-Richard Cyr dans C'est comme ça que je t'aime. 

SYNOPSIS 

C'est comme ça que je t'aime, ce qu'en dit le Journal de Montréal:

François Létourneau a puisé dans ses souvenirs d’enfance à Sainte-Foy pour pondre sa nouvelle série.
Réalisée par Jean-François Rivard, son fidèle complice, cette comédie dramatique relate le parcours de Gaétan, Huguette, Serge et Micheline, deux couples de banlieusards en crise au cœur des années 1970, qui s’enfoncent pour devenir des vedettes du crime organisé. « C’est une série personnelle, mais pas autobiographique, précise l’auteur. Mes parents avaient une relation sulfureuse, mais ils n’ont jamais voulu se tuer ! »

 

Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent

SYNOPSIS LES MECS

Martin, Étienne, Christian et Simon, quatre amis de toujours, sont arrivés, tant bien que mal, à l’âge des remises en question. Hantés par les défaites de leur existence, bousculés par le temps qui s’accélère et animés par leurs désirs inassouvis, ils abordent l'avant-dernier droit de leur vie en réalisant qu'on a beau dire et faire ce qu'on veut, en fin de compte, on est toujours seul quand il s'agit d'affronter l’absolu.

« C'est des antihéros clichés, stéréotypés, mais quand même attachants. » C'est ainsi que l'animatrice Isabelle Racicot décrit les protagonistes de la dernière réalisation de Ricardo Trogi, Les mecs. Elle et le rédacteur en chef de Médiafilm, Martin Bilodeau, ont vu cette série dont l'annonce avait fait réagir beaucoup de personnes, dont Martine Delvaux. L'essayiste féministe reprochait au réalisateur et à l'auteur, Jacques Davidts, d'utiliser l'expression « safe space [endroit sécuritaire] pour les hommes dans la cinquantaine » pour décrire et faire la promotion de leur série.

 

Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Deux séries pour rendre à nos rates le volume qu'elles méritent
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page