Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)

par Gilbert Larin 7 Février 2021, 21:36 Film

Je viens de regarder le film Documentaire d'Oeke Hoogendijk. Avec Jan Six, Thomas S. Kaplan, le duc de Buccleuch, Eric de Rothschild et d'autres passionnés de peinture des maîtres anciens. On y présente un nouveau Rembrandt découvert par Jan Six. Un excellent documentaire sur les mécanismes de recherche et de vente des œuvres anciennes. 

Ce film est présenté par les cinémas Beaubien, Du Parc et Du Musée sur leur plateforme virtuelle. Il dure 1 h 37 m et coûte 12 $.

Si vous aimez la peinture été vous êtes curieux!

CE QUE LA PRESSE EN DIT: (André Duschesne)

Un peu plus de 350 ans après sa mort, le grand maître néerlandais Rembrandt fascine toujours collectionneurs, directeurs de musées, spécialistes, restaurateurs et journalistes. My Rembrandt nous entraîne sur les traces de quelques représentants de ce monde où le peintre est tant objet d’émerveillement qu'objet de convoitise.

Ce sont des individus avec des caractères différents, mais avec, pour la majorité, un ego surdimensionné. Ils ont des caractères de boxeurs. Ils sont forts en gueule. Et ils sont très unis par une chose : leur amour inconditionnel pour Rembrandt.

Le documentaire d’Oeke Hoogendijk aurait pu être classé comme un film d’amour. L’amour de l’art, de la peinture, du geste, pour ces personnages du XVIIe siècle figés sur la toile et pourtant si vivants sous les savants éclairages du maître.

Ce film, passionnant d’un bout à l’autre, est construit autour de Jan Six, collectionneur et marchand d’Amsterdam, qui a ébranlé le monde des arts en annonçant avoir découvert un tableau de Rembrandt, Portrait d’un jeune homme, une première en 40 ans. Une histoire qui, sans surprise, a fait grincer des dents et soulevé les passions.


Autour de lui, des personnages plus grands que nature. Comme le flamboyant collectionneur américain Thomas S. Kaplan. À l’opposé, le très discret duc de Buccleuch, qui, dans son domaine écossais beau à pleurer, ne se peut plus de regarder sa toile, Vieille femme lisant.

Le passage le plus jouissif concerne l’acquisition par la France et les Pays-Bas de deux toiles mises en vente par la famille Rothschild et que personne ne voulait séparer. Il faut voir la tête des dirigeants du Rijksmuseum d’Amsterdam quand ils repensent au fait que les Pays-Bas ont failli mettre le grappin sur les deux œuvres.
Une plongée dans le monde muséal que vous visionnerez les yeux exorbités.

My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
My Rembrandt, Film (v.o. Néerlandais, sous-titres anglais)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page