Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'anomalie, Hervé Le Tellier, roman

par Gilbert Larin 22 Avril 2021, 11:03 Livres

Je viens de terminer le roman, l'anomalie de Hervé Le Tellier. Vous n'avez qu'à lire,  plus bas la critique du site "avoir-lire" . Elle reflète entièrement mon opinion. Ce roman est un must. Je vais maintenant tenter de lire un autre roman de Le Tellier. 

Résumé : « Il est une chose admirable qui surpasse toujours la connaissance, l’intelligence, et même le génie, c’est l’incompréhension. » En juin 2021, un événement insensé bouleverse les vies de centaines d’hommes et de femmes, tous passagers d’un vol Paris-New York. Parmi eux : Blake, père de famille respectable et néanmoins tueur à gages ; Slimboy, pop star nigériane, las de vivre dans le mensonge ; Joanna, redoutable avocate rattrapée par ses failles ; ou encore Victor Miesel, écrivain confidentiel soudain devenu culte. Tous croyaient avoir une vie secrète. Nul n’imaginait à quel point c’était vrai.

Critique  : Membre de l’Oulipo, institut littéraire prônant l’innovation par le langage, Hervé Le Tellier a donc à cœur de dérouter son lecteur, de l’emmener ailleurs – mais dans un ailleurs qui a des accents d’ici. 
Dans ce roman, véritable anomalie à lui seul et portant donc très bien son titre, l’auteur remet en cause un certain nombre d’acquis. Non pas des acquis grammaticaux ou linguistiques, comme sa quête de l’étonnant pourrait l’amener à le faire, mais des acquis religieux, scientifiques et philosophiques. Il questionne notre humanité à partir du prosaïque, décolle du banal pour atterrir dans une contrée lointaine et dépaysante. Tout commence avec un vol, un vol commercial qui relie Paris à New York, et qui relie également entre eux les protagonistes de ce roman aux multiples perspectives. Un écrivain, un chanteur, un architecte et sa compagne, une fillette et sa famille, une avocate, un pilote en fin de vie, un tueur à gages et d’autres encore se croisent dans ce ballet infernal de quelques trois cents pages. Ils se parlent, partagent leur incompréhension, leurs regrets, et le lecteur survole leur vie, semblable à un dieu omnipotent mais bien embêté par la situation, par leur vie secrète qu’ils ne pouvaient imaginer plus secrète – maintenant révélée au grand jour. Mais n’en disons pas plus, que le mystère reste entier… 
Tout l’intérêt de L’anomalie réside ainsi dans la réflexion qu’il propose, dans les questions qu’il pose et auxquelles il tente timidement de répondre, laissant malgré tout la porte ouverte aux hypothèses variées qui ne manqueront pas d’abonder. La science, la philosophie et la théologie se mélangent, se côtoient et se font écho, et c’est agréable de découvrir un récit qui parvient à les faire cohabiter sans que l’une n’empiète sur l’autre. En exceptant les dernières pages qui restent libres d’interprétation, c’est un livre commun par la plume, mais inédit dans le propos, un livre qui fait entrer la science-fiction rationnelle et raisonnée dans le catalogue si classique de la Collection Blanche. Une anomalie donc, anomalie qui a retenu l’attention de l’Académie Goncourt, du prix Médicis et du prix Renaudot.

CE ROMAN A ÉTÉ LE CHOIX DU JURY POUR LE GONCOURT 2020

 

L'anomalie, Hervé Le Tellier, roman
L'anomalie, Hervé Le Tellier, roman
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Haut de page